Pour protéger nos enfants de la pollution de l'air, demandons plus de rues scolaires à Bruxelles !


À Bruxelles, beaucoup trop d’écoles sont littéralement asphyxiées par le trafic routier, avec des conséquences parfois très graves sur la santé des enfants. En limitant la circulation motorisée, les rues scolaires font partie de la solution.

Une rue scolaire est une rue qui passe devant une école et dont l’accès à la circulation motorisée (voitures, motos, etc.) est interdit, a minima, aux heures d’arrivée et de sortie des élèves.

Malheureusement, seules 43 des 629 écoles maternelles et primaires de la Région bruxelloise bénéficient d’une rue scolaire. C’est très peu… C’est d’autant plus décevant qu’il n’y a que 7 écoles qui ont une rue fermée au trafic motorisé en permanence. Pour les 36 autres écoles, la rue n’est fermée qu’au moment de l’entrée et/ou de la sortie des classes.

Ecoles avec une rue scolaire

Pourtant, il est possible d’agir rapidement : nous avons identifié 386 nouvelles écoles à Bruxelles qui pourraient facilement profiter d’une rue scolaire temporaire ou piétonne.

De plus, l’apaisement des abords d’écoles a le vent en poupe. Grâce à un récent sondage réalisé par un institut indépendant, nous savons que 73% des Bruxellois.es soutiennent la création de zones piétonnes autour des écoles. La très grande majorité se dit préoccupée par l’exposition des enfants à la pollution de l’air, et 81% des parents/accompagnants qui amènent les* enfants en voiture veulent réduire l’utilisation de cette dernière dans les années à venir.

Pour comparaison, la ville de Paris a déjà créé des rues scolaires devant 200 écoles. 160 sont piétonnes et une quarantaine sont végétalisées. Il est urgent que les communes bruxelloises passent à l’action en limitant le trafic routier aux abords des écoles. La santé de nos enfants est en jeu !

Vous voulez une rue scolaire devant l’école de vos enfants ?

Rejoignez-nous !

Pourquoi demander plus de rues scolaires ?


Grâce aux rues scolaires, on peut :

Améliorer la qualité de l'air autour de l'école

À Bruxelles, la majorité des écoles est exposée à un air de mauvaise qualité. En pleine croissance, les enfants sont particulièrement affectés par la pollution de l’air générée par le trafic routier. Cette pollution provoque chez eux des maladies telles que l’asthme, des difficultés respiratoires, des troubles du cerveau, etc.

Améliorer la sécurité des enfants et des autres usagers

Chaque jour en Belgique, 13 enfants sont impliqués dans un accident sur le chemin de l’école. Réduire le trafic routier aux abords des écoles contribue à augmenter la sécurité des enfants.

Encourager les modes actifs et le jeu

La rue libérée du trafic offre plus de place et de sécurité aux piétons, cyclistes, etc. Cela encourage davantage d’enfants et de parents à se déplacer de manière active vers l’école : marche, vélo, trottinette. Une rue scolaire incite également les enfants à jouer dans l’espace public.

Créer un espace de dialogue

Dans une rue scolaire, il y a plus de place et moins de bruit. Cela permet aux enfants, aux parents et au personnel de l’école de discuter plus facilement et, ainsi, de créer du lien.


Abonnez-vous à notre newsletter pour être tenu.e au courrant de nos actions une fois par mois

Cliquez ici

Comment obtenir plus de rues scolaires ?


Vous aimeriez qu’une rue scolaire soit créée devant l’école de vos enfants ?

Le plus efficace est de participer à notre mobilisation #StreetsForKids le 17 mai 2024. Il est aussi possible d’y parvenir en envoyant une demande à votre commune. Nous pouvons aussi vous accompagner dans vos autres démarches pour créer une rue scolaire.

Interpellez votre commune !

Photos de notre dernière action #StreetsForKids :


Abonnez-vous à notre newsletter pour être tenu.e au courrant de nos actions une fois par mois

Cliquez ici

Où peut-on créer des rues scolaires à Bruxelles ?


Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez, grâce à notre récent rapport, les 368 écoles où il est possible de créer facilement des rues scolaires temporaires et les 54 écoles où il est possible de créer facilement des rues piétonnes (surlignées en bleu).

Questions fréquentes


La transformation de rues en rues scolaires pose question, fait peur même parfois. C’est normal. Voici les réponses aux questions que nous recevons le plus souvent :

Les études montrent que nombre d’automobilistes qui ne peuvent plus utiliser ces rues en voiture optent alors pour d’autres modes de transport (marche, vélo, transports en commun.). Le trafic routier s’évapore donc plus qu’il ne se déplace.

Il est toujours permis aux riverain.es d’une rue scolaire d’en sortir avec leur véhicule. Aussi, il y a toujours un test avant la confirmation d’une rue scolaire. N’oublions pas qu’ils/elles y gagnent aussi en qualité de l’air et diminution du bruit.

La rue scolaire peut être rapidement mise en place avec des solutions temporaires (barrière nadar et bénévoles par ex.) mais il faut directement envisager des solutions durables pour sa gestion et sa visibilité.

Chaque année, les communes peuvent faire appel à différents subsides de Bruxelles Mobilité pour la création et l’aménagement de rues scolaires.

Comme tout dispositif de circulation, il est évalué par différents acteurs dans les services de secours. L’accès à la rue et notamment l’école étant une priorité pour assurer la sécurité de toutes et tous.


Abonnez-vous à notre newsletter pour être tenu.e au courrant de nos actions une fois par mois

Cliquez ici